Les petites sorties #1

Ce mois-ci a été riche en sorties culturelles. J’ai de la chance d’avoir autant de choix en matière de divertissement sur Paris. C’est l’un des atouts les plus forts de cette ville : entre spectacles musicaux, expositions temporaires riche en thèmes très variés et autres.  Evidemment je vais vous dresser une liste d’événements sur Paris mais je compte aussi sur vous pour me faire partager en commentaires vos sorties coup de cœur de votre région.

Voici les différents événements qui m’ont marqué ce mois-ci c’est parti ! 🦊

 

La Famille Addams

Du 15 Septembre 2017 au 06 Janvier 2018

 🚆 Le Palace, 8 rue du Faubourg Montmartre – 75009 Paris

 

Un spectacle sympathique et divertissant ! C’est la comédie musicale après le succès de Broadway en 2009, l’excentrique et macabre famille américaine, vedette de films, de séries télévisées et de bandes dessinées, célèbre pour son humour noir brillant et sa satire mordante a pris place à Paris au Théâtre Le Palace.

 La singulière Mercredi, princesse des ténèbres et fille aînée de la famille, est maintenant devenue une jeune fille ; et comme la plupart des jeunes filles, elle tombe amoureuse d’un garçon qui, aux yeux de sa famille, aurait tous les défauts : doux, gentil et… totalement ordinaire ! Effrayée par la réaction possible de sa mère, la mystérieuse et fascinante Morticia, Mercredi décide de confier le secret de son amour à son père Gomez Addams, forçant ce dernier à faire une chose qu’il n’a jamais faite de sa vie : ne pas révéler ce secret à sa Morticia chérie et adorée. Jusqu’au jour où… s’organise un dîner dans le manoir des Addams pour la présentation officielle du petit ami de Mercredi.

Histoire très simple mais efficace permettant aux acteurs d’offrir un jeu étonnant jonglant avec la comédie, des numéros chantés et dansés ainsi que certaines scènes aux tons dramatiques bienvenues. J’ai passé un agréable moment en compagnie de ces personnages connus mais évoluant dans un décor inspiré sous fond de moral intéressant questionnant sur la « normalité » des individus. Le second acte m’a beaucoup moins convaincue tombant dans pas mal de clichés et accélérant le plus vite possible la résolution de tous les problèmes de couples présents dans  la scène de manière très forcé. Oui, amateurs de romantisme vous serez servis car le thème de l’amour sous toutes ses formes est bien présent ! La Famille Addams vous offrira un bon moment.

 

Concert Paris Games Week Symphonic

Le 1er Novembre 2017

Grâce au site Error404.fr dont je suis rédactrice, j’ai eu la chance de pouvoir bénéficier d’une accréditation presse pour l’événement symphonique et la soirée presse de la convention.

Pour la première fois, la Paris Games Week a proposé un concert de musiques de jeux vidéo joués par un orchestre symphonique. L’évènement s’est tenu au Grand Rex, le 1er Novembre 2017 et c’est  le Sinfonia Pop Orchestra, un groupe de 60 musiciens dirigés par Constantin Rouits, le chef de l’Opéra de Massy.

Ils nous ont joué  tout d’abord en introduction une sélection de compositions rétro mythiques au traitement symphonique. L’orchestre a mis aussi à l’honneur des morceaux plus modernes et cultes, dont certains n’ont jamais été joués devant un public dans le cadre d’un concert. Parmi eux : Assassin’s Creed II, Age of Empires III, Vampyr, Injustice, Resident Evil, Mass Effect, The Witcher 3 ou encore Skyrim.

Il y a aussi des apartés aux côtés de personnes reconnues sur la scène du jeu vidéo en France tels que le journaliste Marcus ou la joueuse Kayane.

Ce fut un événement très sympathique avec une réelle mise en avant des compositeurs français dans le monde du jeu vidéo et ça fait plaisir. Entendre un concert symphonique reste un moment magique et le lieu du Grand Rex apportait une touche féerique appréciable.

 

Exposition Women House

Du 20 octobre 2017 au 28 janvier 2018

 🚆  Monnaie de Paris, 11 quai de Conti, 75006 Paris

La Monnaie de Paris met à l’honneur les œuvres de quarante artistes femmes dans l’exposition Women House. Elle explore les liens entre les femmes et les espaces domestiques, entre emprisonnement et libération. L’exposition est en effet divisée en huit chapitres, qui partent du célèbre essai de Virginia Woolf, Une Chambre à soi, publié en 1929. L’auteure féministe disait qu’« il est indispensable qu’une femme possède quelque argent et une chambre à soi si elle veut écrire une œuvre de fiction », une chambre qu’on puisse « fermer à clé sans être dérangé[e] ». Dès l’entrée, on se retrouve face aux questions de la place de la femme dans la société des années 50, tantôt femme objet, tantôt ménagère selon le planning des hommes.

On nous parle alors du malaise et du mal-être des femmes chez elles, ces desperate housewifes enfermées dans une maison et qui trouvent refuge dans une chambre… Tellement que les murs sont « imprégnés de leur force créatrice » et que la maison toute entière devienne femme. Dans les dernières salles, les femmes rêvent de leur intérieur… Un mobile home avec bain à remous,une maison de poupée, un mur rappelant la chaire des femme qui y vivent.

De belles œuvres qui offrent au visiteur une regard pluriel sur les féminité sans être moralisateur. On retrouve différents supports artistiques tels que des sculptures, peintures, vidéos, décors animés etc.  Le cadre est d’ailleurs très sympa, tel un hôtel particulier avec tapisseries, moulures et luminaires mêlant style napoléonien et de l’époque Versaillaise. Une exposition qui souffle un vent de modernité sur ce lieu peu connu de Paris qui accueille toutes sortes d’événements. Une belle exposition à ne pas rater cet hiver dans la capitale !

  

 

 

Voilà j’espère que ce premier article sur ce thème vous a plu, n’hésitez pas à me raconter les événements culturels auxquels vous avez assisté, proche de chez vous en commentaires.

Prenez soin de vous !

Laisser un commentaire